Actualités

Nous voulons des coquelicots : plus de 320 000 signatures et des rendez-vous

Lancé le 12 septembre à l’initiative d’un groupe minuscule, signé par 100 personnes inconnues et rapidement soutenu par de multiples personnalités et associations, l’Appel « Nous voulons des coquelicots » a recueilli plus de 320 000 signatures en moins de 2 mois.

Appel "Nous voulons des coquelicots !"

C'est un appel pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises.

Rassemblements

Face à ce danger, des groupes locaux se sont créés partout en France et relaient l’Appel en donnant rendez-vous le premier vendredi de chaque mois à 18h30 devant les mairies ou sur les places principales des villes et villages. Il ne s’agit pas, en effet, d’une simple pétition, sitôt signée, sitôt oubliée. C’est un mouvement qui engage. C’est un mouvement d’ampleur qui va se déployer dans la durée autour de l’Appel, tout l’Appel, rien que l’Appel. L’heure n’est plus à discuter autour des effets nocifs de tel ou tel pesticide de synthèse, nouveau ou ancien, mais à mettre chacun devant ses responsabilités. L’heure est à s’organiser pour refuser ce qui menace massivement la fragilité du monde. Le coquelicot est le beau symbole de cette fragilité, celle de la nature, celle des humains.

Si vous n'avez pas encore signé l'Appel, cliquez ici

Contacts presse :

En PACA : Florence Englebert, florence(.)englebert(à)orange(.)fr