Actualités

Résultats du projet « Gaspi c’est fini »

Le projet « Gaspi c’est fini » s’achève en ce mois d’aout 2022. Les actions de lutte contre le gaspillage alimentaire sur le territoire du Sisteronais-Buëch avaient débuté en 2019. L’équipe de FNE 04, en partenariat avec la Communauté de Communes du Sisteronais-Buech, a travaillé auprès de plusieurs acteurs comme les établissements scolaires , les restaurateurs, les centres médico-sociaux ainsi que le grand public. Des actions de sensibilisation ont été menées afin de faire prendre conscience des ampleurs économiques et écologiques qu’engendrent le gaspillage alimentaire. Nous vous présentons alors un bilan de nos résultats obtenus sur ces trois années.

Les établissements scolaires

Nous avons réalisé des pesées au sein de 19 établissements scolaires partenaires, allant de la maternelle au lycée. En moyenne, nous remarquons une baisse de 26 % du gaspillage alimentaire.  Grâce aux efforts fournis par les établissements dans la diminution du gaspillage alimentaire, 70% d’entre eux sont passés sous la moyenne nationale du gaspillage.

A titre d’exemple, l’école des plantiers à Sisteron jetait initialement 145 gr de nourriture par repas (soit 30% du repas), aujourd’hui le gaspillage alimentaire est estimé à 66 gr/repas (10% du repas).


Pesées à la cité scolaire Paul Arène de Sisteron en 2021.

Pesée à l’école Savournon en 2021.

Les cuisines centrales

Nous avons également accompagné deux cuisines centrales partenaires. Suite au diagnostic dans les cantines, des accompagnements ont été réalisés. Parmi eux, une fiche de liaison entre la cuisine centrale et les cantines livrées a été établie. Les chefs de cuisines centrales ont également été formés à la cuisine végétarienne. De plus, une visite de la cuisine centrale de l’ADSEA par le personnel des cantines et les élus a été organisée.

Par exemple, la cuisine centrale de Sisteron a connu une baisse du gaspillage alimentaire de 15 % à 55% constatée entre 2019 et 2021. Cela représente 1600 kg de gaspillage de nourriture par an évité, soit une économie de 3500 euros.

Visite de la cuisine centrale ADSEA 05.

Les établissements médico-sociaux

Un travail auprès des établissements médico-sociaux a été fait, malgré le contexte sanitaire particulier. En tout, ce sont quatre centres qui ont bénéficié de pesées des pertes alimentaires et d’accompagnement visant à les réduire. Lors des réunions de restitution et suite au diagnostic du gaspillage alimentaire, des actions de mises en œuvre ont été proposées aux établissements. Par exemple, un changement du mode de service du repas afin de limiter les quantités gaspillés, une adaptation des quantités préparées et une sensibilisation du personnel et des résidents ont été mis en place. Grâce à cet accompagnement, tous les établissements médico-sociaux ont vu diminuer le gaspillage alimentaire au sein de la cantine.

Par exemple, l’Ehpad du Foyer Soleil de Laragne-Montéglin a diminué de 40% son gaspillage entre 2019 et 2021.

Ehpad Foyer Soleil à Laragne.

Les restaurants

La lutte contre le gaspillage alimentaire s’est aussi étendue auprès de dix restaurants qui ont identifié les sources du gaspillage dans leur établissement. Un accompagnement à la pesée des restes alimentaires et une identification des sources de ce gaspillage leur ont été proposés.

 En 2022, quatre restaurants, Le Romarin, Le Wengé, Le Canap’ et le Pizzaiolo ont pu bénéficier d’une formation complète d’une demi-journée durant laquelle ils ont été sensibilisés aux démarches anti-gaspi à appliquer au sein de leur restaurant.

A la suite de cette formation, les restaurateurs ont pris des engagements à appliquer dans leur établissement. Afin de reconnaître et valoriser leurs efforts fournis, ces quatre restaurants sont labellisés « commerce engagé contre le gaspillage alimentaire ».

Remise des labels aux restaurateurs engagés.
Logo décerné aux restaurateurs engagés pour la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Les marchés

Auprès du grand public, trois marchés hebdomadaires ont été diagnostiqués : le marché de Sisteron, le marché de Laragne et le marché de Serres. Nous avons relevé la préexistence de pratiques anti-gaspillage et un réseau efficace de récupération des invendus a déjà été mis en œuvre. Suite à ces résultats positifs de diagnostic, aucun accompagnement auprès des marchés n’a été nécessaire.


Faibles pertes récupérées sur les marchés en juin 2020.

Les agriculteurs

Durant le projet « Gaspi c’est fini », quatre exploitations agricoles ont été diagnostiquées. Nous avons également mis en lien des agriculteurs avec un magasin de destockage anti-gaspillage situé à Laragne. Il s’agit du magasin Lebon Destockeur, qui propose des produits à date dépassée mais encore consommables.  

Un étude de faisabilité pour la transformation des produits abîmés, hors calibre ou en surproduction a été réalisée auprès de l’entreprise Pépino.

Nous souhaitions organiser des actions de glanage avec le retour d’expérience de l’association Le Village. Ceci consiste à récupérer des denrées non récoltées au champ afin de pouvoir les distribuer à une association d’aide alimentaire. Cependant, en raison des contraintes rencontrées, ces actions n’ont pas vu le jour.

Les Grandes et Moyennes Surfaces

Nous avons travaillé avec cinq Grandes et Moyennes Surfaces partenaires. En 2022, nous avons organisé une animation au sein du magasin Lebon Destockeur. Les clients ont pu être sensibilisés aux pratiques anti-gaspi et des visuels informant sur la date limite de consommation des produits ont été affichés dans le magasin. Dans d’autres enseignes, nous avons contribué à la mise en valeur de l’espace de vente des produits à « date courte ».


Animation anti-gaspi au magasin Lebon Destockeur.

Personnes sensibilisées

Des actions de sensibilisations, des animations, des formations ont été réalisées sur ces trois années de projet. Au total, ce sont plus de 3000 personnes sensibilisées ! Notre présence sur les marchés et les foires du territoire a permis de sensibiliser les passants.

Une projection cinéma-débat a été organisée au cinéma de Laragne en 2022. Le film « Animal » de Cyril Dion a été diffusé et un débat sur la gestion des déchets sur le territoire s’en est suivi.

En 2021 et 2022, deux ateliers cuisine anti-gaspi ont été réalisés aux Jardins du Buech et à la MJC de Laragne. Les participants ont pu apprendre à mettre en pratique des astuces anti-gaspi.


Atelier cuisine anti-gaspi à la MJC de Laragne.

Nous vous partagerons bientôt ces résultats sous forme plus synthétique et en vidéo sur nos différents réseaux sociaux, n’hésitez pas à nous suivre !

close

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois la lettre d'information FNE 04 et restez informé de notre actualité de l’environnement dans le département.