Actions de sensibilisation

En quête des petits animaux de la Bléone

Ce dimanche 25 juillet, les enfants et les adultes sont partis à la recherche des petits animaux qui peuplent la Bléone pour faire comme des vrais scientifiques : déterminer la qualité de l’eau dans la rivière.

FNE 04 a proposé une matinée de pêche aux invertébrés aquatiques pour permettre aux habitants de Digne mais aussi aux touristes de découvrir la vie dans cette belle rivière en tresses.

Dans cet univers caillouteux, et à première vue inhabité, avec le courant rapide, se cachent de nombreux animaux peu connus du public, comme les larves de trichoptères (porte-bois), les larves d’éphémères, les larves de simulies (moucherons), les gammares (petites crevettes d’eau douce) ou encore les larves de perles !

Une larve de trichoptère qui a construit sa « maison » avec les matériaux amenés par la rivière.
Une larve d’éphémère qui, une fois transformée en adulte, ne va vivre qu’un seul jour.

Ces larves sont celles des insectes volants dont la première partie du cycle de vie se passe dans l’eau. Les rivières en bon état écologique sont primordiales pour leur survie. Ces larves d’insectes sont des maillons importants de la chaîne alimentaire.

Certains sont des animaux indicateurs de la qualité de l’eau : ils ne peuvent pas vivre dans l’eau polluée, comme la larve de perle. Le fait que nous l’ayons trouvée dans la Bléone indique que l’eau est de très bonne qualité !

C’était aussi l’occasion de parler des effets du piétinement ou encore de la construction des barrages à galets sur la vie dans la rivière. Tous les participants ont été très prudents, ont essayé de ne pas s’éloigner pour ne pas trop piétiner la vie au fond de la rivière, et tous les petits invertébrés aquatiques ont été relâchés dans l’eau, après une observation passionnante bien sûr.

Les petites larves de simulies.
Le gammare, petite crevette d’eau douce.

Une fois qu’on a vu ce petit monde, ces animaux avec des adaptations incroyables comme la soie que certains fabriquent (larves de trichoptères), la capacité à résister au courant très fort et ne pas se laisser emporter (larves de simulies et certaines larves d’éphémères), ou encore le masque qui sert à chasser (larves de libellules), l’envie de les protéger vient toute seule !

Nous remercions une des participantes de cette sortie pour le magnifique reportage photo !

Vous voulez vous amuser et tester vos connaissances sur la Bléone ? Faites notre quiz :

Cet évènement est proposé dans le cadre du Contrat de rivière Bléone et ses affluents porté par le Syndicat Mixte de l’Asse et de la Bléone (SMAB) et a été rendu possible grâce au soutien financier de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.

Cette action fait partie du projet qui a bénéficié du soutien financier de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, à hauteur de 8 932 €.

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat qui œuvre pour la protection de l’eau et des milieux. Elle perçoit des taxes sur l’eau payées par tous les usagers et les réinvestit auprès des maîtres d’ouvrages (collectivités, industriels, agriculteurs et associations) selon les priorités inscrites dans son programme « Sauvons l’eau 2019-2024 ».

Plus d’information sur www.eaurmc.fr