Actualités

Le retour des chantiers à la Butinerie

Le premier chantier de l’année s’est tenu mercredi 24 février à la Butinerie au Pont du Pâtre. C’était l’occasion de commencer les travaux d’isolation du local, en s’intéressant à son toit, mais aussi d’entretenir les différents espaces de biodiversité.

La végétalisation du toit

Le toit du local avait été peint en blanc dans le but de protéger le bâtiment des fortes chaleurs l’été. En effet, le blanc réfléchit 85 % de la lumière, contrairement à la couleur « tuile » qui va réfléchir seulement 20 % de la lumière. Le fait de réfléchir la lumière va éviter ainsi l’échauffement du toit par rayonnement solaire. Si le toit chauffe, il va transmettre par convection la chaleur à l’intérieur du local. Maintenant que le toit est blanc, il chauffera moins l’été et donc transmettra moins de chaleur à l’intérieur, il fera plus frais !

Les bordures extérieures du toit ont ensuite été végétalisées. Pour cela, quatre retenues en béton ont été créées de manière à retenir le substrat qui servira à la végétalisation du toit. En effet, un toit végétalisé est un très bon isolant pour un bâtiment. Cependant, la charpente et la toiture du local de la Butinerie ne permettent pas de végétaliser l’intégralité du toit, car cela serait trop lourd. Nous avons disposé des billes d’argile pour le drainage, ainsi que de la terre, et planté les quatre premières plantes.

L’aménagement du terrain

Les sentiers pour déambuler au sein de cet espace de biodiversité ont été clairement délimités par des pierres sur leurs abords (celles qui n’ont pas été utilisées pour la spirale aromatique!) et un paillage a été ajouté sur certains chemins. Cet aménagement permettra d’éviter le piétinement des espèces végétales et animales hors des sentiers.

Les premières plantes mellifères ont été plantées dans le potager pédagogique : de l’ail, de l’oignon, des carottes, des radis, de la bourrache et des fèves. Nous espérons qu’elles pourront germer avant la canicule.

Paillage du potager

Au sein de la spirale aromatique, les premières herbes odorantes ont été plantées. Origan, mélisse, thym et romarin ont trouvé leur place et seront bientôt rejoints par la sauge, la lavande, le persil, la ciboulette…

Enfin, cette journée aura été l’occasion d’observer sur le terrain le réveil de la biodiversité avec l’arrivée du printemps : abeilles, vers de terre, lézards, coccinelles pointaient le bout de leur nez, tandis que les fleurs et premiers bourgeons profitaient des rayons de soleil.

Nous serons bientôt de retour à la Butinerie afin de poursuivre les plantations dans le potager ainsi que dans la spirale aromatique.