Communiqués / Avis

Le louveteau orphelin de Valberg est mort, probablement braconné

À partir de renseignements fournis anonymement, le Groupe loup FNE AuRA informait,le 7 décembre 2020, la Direction régionale AuRA (Auvergne Rhône-Alpes) de l’OFB (Office français de la biodiversité, ex ONCFS) que le seul loup français équipé d’un collier GPS, dit «loup de Valberg» était probablement mort dans la Haute vallée de la Gervanne (région Plan-de-Baix/Gigors/Cobonne/Beaufort-sur-Gervanne).

Ce louveteau avait été secouru à Valberg (Alpes-Maritimes) en automne 2019 et relâché dans les Alpes en août 2020. Le collier émetteur qu’il portait a été retrouvé, posé manifestement intentionnellement près du domicile d’un sympathisant de plusieurs associations de la nature, dans la Drôme.

En attendant le communiqué officiel de l’OFB, l’hypothèse retenue par FNE AuRA est le braconnage du «loup de Valberg», abattu dans la région de la Haute-Gervanne (Vercors ouest, Drôme) entre le début et la fin du mois de novembre 2020.

Communiqué de FERUS :

« FERUS annonce d’ores et déjà qu’il porte plainte. Il est inadmissible que l’impunité donnée aux braconniers des grands prédateurs les pousse toujours plus à abattre illégalement ces espèces protégées et menacées. L’attitude de ces sombres personnages, semblant se vanter de leur geste, est scandaleuse. Le laxisme de l’Etat français à ce sujet en est clairement la cause. Concernant les loups, la politique intense de tirs et de régulation de l’espèce menée par les pouvoirs publics français ne peut que donner des ailes à ces individus. Si l’Etat français fait abattre des loups, pourquoi s’en priveraient-ils ? Nous demandons à l’Etat des enquêtes rigoureuses et une fermeté exemplaire. Cela n’a que trop duré. »

Ci-dessous le communiqué de France Nature Environnement Auvergne Rhône Alpes qui explique le tout en détail.