Communiqués / Avis

Changer de regard sur nos déchets

L’expérience du SMICVAL Market

Ce jeudi 4 février 2021, France Nature Environnement 04 accueillait par visioconférence, M. Buffo, directeur du développement du SMICVAL (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Valorisation des déchets du Libournais Haute-Gironde) afin de présenter un équipement novateur et prometteur : le SMICVAL Market.

Le constat – Un modèle de gestion des déchets à bout de souffle

Les objectifs définis par la législation française en termes de recyclage et de réduction des déchets peinent à être atteints et, dans le même temps, l’urgence climatique est sans appel – il est nécessaire d’entrer pleinement dans la transition écologique.

Fort de ce constat, le SMICVAL, établissement public qui collecte et traite les déchets pour un territoire de 2 000 km² (du Saint-Emilionnais au Blayais), à dominante rurale comme le nôtre,  s’est engagé dans un changement de cap radical en entrant dans une dynamique Zero Waste, c’est-à-dire, une vision permettant de changer les comportements et de mobiliser le territoire pour réduire la quantité de déchets à la source. Le SMICVAL Market est un équipement qui s’inscrit directement dans cette démarche.

Le SMICVAL Market ringardise les déchetteries classiques

Le premier SMICVAL Market voit le jour en avril 2017 sur la commune de Vayres (Gironde). L’idée est simple : ce qui n’a plus d’utilité pour les uns peut en avoir pour les autres. Ses maîtres mots « Donnez, Prenez, Recyclez » remplacent le « débarrassez-vous » classique. Le SMICVAL Market est donc organisé à la façon d’un supermarché inversé, on donne les objets ou matières dont on n’a plus l’utilité et on prend ce que l’on souhaite, le tout gratuitement !

Des résultats très encourageants

En un an, c’est plus de 1 000 tonnes de produits qui ont été échangés, plutôt que jetés. Les déchets enfouis ont diminué de 60% par rapport à l’année précédente. Mais surtout : c’est un lieu apaisé, qui favorise les échanges et l’entraide entre les utilisateurs.

Cette belle expérience a impulsé d’autres projets de SMICVAL Markets aujourd’hui à l’étude comme celui de Libourne, qui va associer un SMICVAL Market à d’autres activités de l’économie sociale et solidaire ou associatives, et celui de l’Estuaire qui a vocation à devenir un « pôle de réemploi solidaire » en lien avec un projet de « territoire Zéro chômeurs ».

Passer à l’action sur notre territoire

Ces projets nous invitent à changer de regard sur nos déchets : ce ne sont pas que des indésirables, ce sont des ressources, des matériaux, des objets.

Si les SMICVAL Markets ont réussi le pari de développer un modèle économique soutenable de gestion des déchets tout en repensant nos modes de consommation et en réduisant notre impact environnemental, ils peuvent constituer des sources d’inspiration pour notre territoire. Cela nécessite une adaptation aux contraintes et particularités locales, mais les participants à cette visioconférence (neuf équipes en charge des déchets dans des collectivités) se sont montrés motivés à s’inspirer de ce modèle ou du moins à débuter dans le sens d’une politique Zero Waste.

Pour en savoir plus sur le SMICVAL Market :