Actions de sensibilisation

Retour sur la demi-journée sur les plastiques agricoles

Suite aux trois campagnes de ramassage, vous vous demandiez certainement quels déchets nous avions le plus retrouvés au bord de la Durance près des Mées ? La réponse : beaucoup de plastiques souples ! Pour mieux comprendre les sources potentielles, FNE 04 s’est intéressé aux activités environnantes et au vu de l’abondance de l’économie agricole nous avons choisi d’organiser une demi-journée sur l’enjeu du plastique en agriculture.

Stop Plastiques en Méditerranée

Dans le cadre du projet scientifique Stop Plastiques en Méditerranée, FNE 04 et Expédition MED ont collaboré pour ramasser et catégoriser les déchets à plusieurs endroits du bassin versant de la Durance. Le ramassage a pu être réalisé grâce aux bénévoles de FNE 04 et aux adhérents du Colibricole.

Les objectifs de cette demi-journée de restitution du 30 juillet étaient de partager les résultats de la campagne de ramassage de déchets au bord de la Durance, comprendre le fonctionnement des filières de recyclage actuelles du plastique en agriculture et de travailler en petit comité pour faire émerger des liens entre les acteurs dans le but d’une amélioration constante.

Nous remercions Romain LOONIS de la société ADIVALOR, Cyril CAMISULI de la coopérative ALPESUD et Olivier PASCAL vice-président de la Chambre d’agriculture 04 pour leur participation à ces échanges.

Les résultats

Après une mise en contexte de la pollution par les plastiques et une présentation générale du projet Stop Plastiques en Méditerranée en collaboration avec Expédition MED, nous avons présenté les résultats des campagnes de ramassage. Nous nous sommes concentrés plus particulièrement sur la zone de ramassage des Mées où les déchets plastiques étaient prépondérants.

Chaque intervenant s’est présenté et a expliqué son rôle au sein de la filière Responsabilité Elargie du Producteur (REP) pour les produits de l’agro-industrie. Le principe de REP (1975) s’inscrit dans une logique d’économie circulaire et dans une volonté de meilleure valorisation des déchets. Il s’inspire du principe de pollueur-payeur : les acteurs économiques qui mettent sur le marché des produits générant des déchets sont responsables de la prise en charge de la gestion de ces déchets. Le financement n’est donc plus porté uniquement par le producteur du déchet final mais également par le producteur du produit. Cette REP peut être assurée de manière individuelle par les metteurs sur le marché ou de manière collective, au travers d’un éco-organisme (ADEME).

Ensuite s’est déroulé un échange sur la filière du recyclage du plastique et son amélioration ainsi que sur les alternatives aux plastiques. Chacun a pu raconter son expérience et donner son avis sur la faisabilité de certaines alternatives. Les trois intervenants sont déjà très engagés pour réduire les plastiques en agriculture et ont montré une volonté d’encore s’améliorer dans ce domaine.

Cette demi-journée a été enrichissante pour tous les participants et nous encourage à poursuivre les échanges avec les différents acteurs de la filière afin de trouver des solutions ensemble !

Le compte rendu de cette demi-journée expliquant le contexte, le projet et résumant les échanges et réponses aux questions est disponible ici :

La journée de restitution sur le polystyrène dans les Hautes-Alpes aura lieu le deuxième weekend de septembre lors de la Foire Bio d’Embrun.