Communiqués / Avis

Arnaud Schwartz succède à Michel Dubromel à la présidence de France Nature Environnement national

A l’issue de l’Assemblée générale qui s’est tenue le samedi 4 avril 2020, Arnaud Schwartz a été élu président de France Nature Environnement national. Après trois années d’une présidence intense durant laquelle il a consolidé avec brio un mouvement fort d’environ 3500 associations regroupant près de 900 000 personnes, Michel Dubromel a passé le relais à Arnaud Schwartz, jusqu’alors secrétaire national, et à une équipe de bureau partiellement renouvelée. Si cette élection s’inscrit dans la continuité d’actions déjà engagées, elle intervient également dans un contexte inédit de pandémie. Quels enseignements tirer des évènements en cours, quelles perspectives de changement pour notre société ? A l’image de la fédération toute entière, ces questions occupent déjà intensément son nouveau président.

Près de 20 ans d’engagement au sein de France Nature Environnement

Militant de terrain de longue date, Arnaud Schwartz est entré dans le mouvement en 2002 au sein de l’association Alsace Nature avec un objectif en tête : agir collectivement pour faire évoluer notre rapport à l’environnement et stopper ici comme ailleurs la surexploitation de la nature, humains y compris. Du groupe local au bureau régional, il y a exercé à peu près tous les niveaux de responsabilité possibles jusqu’à devenir président-fondateur de France Nature Environnement Grand Est en décembre 2016.

Son engagement à l’échelle nationale s’est officialisé en 2015, lorsqu’il est devenu administrateur puis secrétaire national de France Nature Environnement. Arnaud Schwartz accorde une importance toute particulière à nos liens avec l’Union Européenne, d’où émane l’essentiel du droit national de protection de l’environnement. C’est la raison pour laquelle il est aussi devenu l’un des membres actifs du Conseil Economique et Social Européen à partir de mi-2017, où il a notamment porté plusieurs rapports relatifs à la mise en œuvre du droit et de la gouvernance environnementale, celle-ci étant depuis trop longtemps défaillante et en manque cruel de moyens humains et financiers.

Formé en génie biologique, génie de l’environnement et aménagement du territoire, il vit en Alsace, y accompagne un petit groupe de jardiniers au sein d’un jardin partagé en permaculture qu’il a participé à créer il y a 7 ans, et pratique l’apiculture depuis 15 ans.

Une pandémie qui pousse à redonner de la place à l’ensemble du vivant

Le nouveau président de France Nature Environnement prend ses fonctions alors que l’humanité vit un événement global sans précédent : la moitié de la population mondiale est confinée. L’urgence est à la solidarité et à l’humanité. « Cette pandémie révèle la fragilité humaine dans une société mondialisée et le besoin de prendre soin les uns des autres, à commencer par les plus défavorisés. Elle doit nous permettre de tirer des leçons sur notre mode de vie et réfléchir au monde de demain. Car c’est un fait : la destruction des habitats naturels favorise l’émergence d’épidémies comme celle du COVID-19. Cette pandémie met également en exergue notre vulnérabilité au sein d’une économie irréaliste et climaticide, financiarisée à outrance, et qui aura fait primer l’argent-roi sur la nécessité pour toutes et tous de produire et vivre dignement, localement et dans le respect de l’environnement. Dans ce contexte, notre fédération va plus que jamais mettre en avant des solutions testées et approuvées par nos membres, mais aussi proposer des alternatives globales et continuer de protéger la biodiversité face à une artificialisation croissante dans tous les territoires… en d’autres termes, agir ensemble pour faire de l’expression ‘vivre dans un monde vivable’ une réalité », explique Arnaud Schwartz.

S’appuyer sur la puissance fédérale pour répondre aux défis environnementaux

Arnaud Schwartz succède donc à Michel Dubromel dont les 3 ans de présidence ont été marqués par une triple-exigence : renforcer la robustesse de France Nature Environnement, développer le lien avec l’ensemble des associations de la fédération et amplifier le dialogue avec les acteurs publics et privés. « Dans la continuité des précédents présidents, l’action menée par Michel Dubromel a permis de renforcer la fédération et d’accroître sa notoriété. Au nom de l’ensemble du bureau, je le remercie chaleureusement pour ses accomplissements et reprends le flambeau avec le même impératif : réussir à convaincre notre société d’anticiper l’inéluctable descente énergétique et matérielle à venir », affirme Arnaud Schwartz.

Avant de poursuivre : « Nous sommes à un tournant, celui qui peut permettre de revenir à un état d’équilibre viable. Mon mandat sera donc celui de l’action : une action empreinte de solidarité, d’humanisme, de dialogue et de co-construction avec d’autres acteurs de la société, bien au-delà de la sphère environnementale et de l’échelle locale à l’échelle européenne. Passer à l’action pour France Nature Environnement, c’est donner envie, donner espoir, montrer et pratiquer ensemble les solutions face aux nombreux défis environnementaux qui sont devant nous. Cela se fera avec notre mouvement. Car la force de France Nature Environnement réside dans les associations de notre fédération : leur nombre, leur ancrage territorial, leur diversité de vécus et d’expertises. »

La composition du nouveau bureau de France Nature Environnement national :

Président : Arnaud Schwartz

Vice-président.e.s : Florence Denier-Pasquier, Alain Chabrolle et Jean-David Abel

Secrétaires nationaux : Cécile Claveirole et Nicolas Richard

Trésorier : Jérôme Partos

Trésorière adjointe : Elodie Martinie-Cousty

Télécharger le communiqué en PDF