Communiqués / Avis

Fermeture de la centrale à charbon de Gardanne

Nous prenons acte avec satisfaction de la volonté du gouvernement de fermer en 2022 la centrale à charbon de Gardanne (13) afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et ainsi respecter les accords de Paris sur le climat (COP 21).

Cette fermeture est accompagnée par un projet de territoire devant permettre de développer l’économie, l’emploi et l’activité industrielle, tout en respectant l’environnement. Ce projet de territoire est une véritable opportunité pour Gardanne /Meyreuil. Ce site présente en effet de nombreux atouts pour devenir un territoire tourné vers l’innovation. Pour France Nature Environnement, la métropole Aix-Marseille Provence doit considérer ce territoire comme un territoire à enjeux métropolitains.

L’objectif doit être de disposer d’une vision globale des opportunités du territoire pour engager à court, moyen et long terme une reconversion globale qui prenne en compte l’activité industrielle, les aspects sociaux, le logement, la mobilité, l’environnement, le cadre de vie, les équipements. Pour France Nature Environnement il s’agit de penser un projet de territoire porteur d’une véritable transition écologique à l’échéance des 30 prochaines années.

Dans ce projet, il faudra aussi prendre en compte le devenir de la méga-centrale à bois, qui ne fonctionne toujours pas après 3 ans d’essai et qui génère de nombreuses nuisances et atteintes à l’environnement : problèmes de santé publique, rendement énergétique ridicule, bilan carbone désastreux, dégradation des sols et de la biodiversité liée à la déforestation.

Pour Gilles Marcel Président de FNE Provence Alpes Côte d’Azur : « La seule fermeture des centrales à charbon ne permettra pas d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris pour le climat. Pour atteindre ces objectifs l’Etat français, en lien avec l’Europe, les collectivités et les acteurs économiques, doit lancer un programme d’investissement de plusieurs milliards d’euros pour la transition énergétique ».

Pour Stéphane Coppey Président de FNE Bouches du Rhône : « Il est impératif que le projet de territoire apporte rapidement des réponses économiques et sociales à la hauteur des enjeux liés à la fermeture de la centrale de Gardanne ».

Contact Presse FNE Provence-Alpes-Côte d'Azur : Pierre Aplincourt 06 07 81 91 07