Actualités

Conférence « Les Alpes du Sud à l’épreuve du changement climatique » à Digne-les-Bains

Le 25 novembre à Digne, Eric Sauquet, chercheur de l’IRSTEA à Lyon, nous a présenté son projet R2D2-2050 sur l’élaboration d’une vision prospective de la gestion de l’eau à l’échelle d’un territoire complexe et fortement anthropisé : le bassin de la Durance.

L’équipe du projet a construit une représentation fidèle du fonctionnement actuel de l’hydrosystème et a élaboré des projections climatiques et des scénarios socio-économiques territoriaux en s’appuyant sur les acteurs locaux de terrain impliqués dans la gestion de l’eau.

L’évolution démographique à moyen terme et à long terme, ainsi que le développement économique vont probablement accroître et modifier les besoins en alimentation, en énergie, en eau potable et en loisirs. En parallèle, les réglementations en matière environnementale pourraient s’avérer de plus en plus contraignantes et limiter ainsi la disponibilité en eau pour les autres utilisations. Le territoire de la Durance sera vraisemblablement confronté à deux évolutions prégnantes qui marqueront également la gestion de ses ressources en eau : le changement climatique d’une part et les évolutions socio-économiques et démographiques, d’autre part.

Selon les modèles, les températures annuelles vont monter d’ici 2050 de +1,7° en moyenne dans le bassin de la Durance ce qui va rendre le climat de Gap plus proche du climat de Digne, et le climat de Digne plus proche de celui de Manosque. L’évapotranspiration (la quantité d’eau transférée vers l’atmosphère, par l’évaporation au niveau du sol et par la transpiration des plantes) va augmenter d’environ 50 mm par an, et en même temps, le manteau neigeux va diminuer, surtout en période de fonte. Ce qui veut dire qu’il y aura moins de débit dans la Durance en juin et juillet.

Vu les données et les tendances actuelles, il faut prévoir une pression plus importante sur la ressource en eau dans le bassin de la Durance, et donc élaborer des stratégies durables de la gestion des milieux aquatiques.